flying puy de dome

Renseignements : François    06 79 46 28 54  -    contact@flying-puydedome.fr

Atterrissage d'urgence d'une montgolfière à la Coupe Icare 2016

Flying Puy de Dôme, fan de la Coupe Icare et de la Nuit d'Icare en Auvergne, en balade l’automne dernier à Saint Hilaire du Touvet a ramené une petite vidéo d’un incident lors de la célèbre Coupe Icare 2016, à l’atterrissage de Lumbin, qui se termine heureusement à priori bien et sans gravité.
L’intérêt n’est pas d’être voyeur et de faire du « sensationnalisme » mais de prendre le temps d’analyser la vidéo et d’essayer d’en tirer de premiers enseignements.

En effet lors de la pratique d’activité aérienne il est toujours souhaitable d’analyser les situations afin de mieux les comprendre et donc de s’améliorer au fil du temps. Nous n’avons malheureusement pas d’autres éléments du type témoignage du pilote de la montgolfière ou des témoins à proximité, ni d’autres angles de vue, photos ou vidéos.

Les faits observables :

  1. Une montgolfière sans nacelle classique mais avec des sièges et un moteur muni d’une hélice propulsive est en vol.
  2. Il semblerait qu’il y ait un problème au niveau de la carburation, on  croit entendre une détonation et voir une grosse flamme, 2 ou 3 secondes avant le déclenchement de la vidéo.
  3. Le pilote semble éteindre le moteur à hélice et couper le gaz permettant à l’aéronef de s’élever.
  4. Puis il commence à purger la montgolfière de son air chaud afin de redescendre rapidement.
  5. On aperçoit sur les images au ralenti ce qui ressemble à une petite flamme au niveau des bouteilles de gaz lors de la descente d’urgence.
  6. L’aéronef descend rapidement. Les deux occupants lèvent les jambes à l’horizontale avant le retour sur terre.
  7. Arrivé au sol dans la zone de décollage, de nombreux témoins sont à proximité immédiate de la zone « d’impact ».
  8. Puis certains s’agrippent au ballon afin de l’alourdir et l’empêcher de redécoller.
  9. Celui ci rebondit et redécolle avec deux passagers supplémentaires.
  10. Celui de droite sur la vidéo lâche prise rapidement à environ 1 ou 2 mètres du sol et celui de gauche reste agrippé jusqu’au deuxième et dernier atterrissage.
  11. La montgolfière est enfin immobilisée au sol grâce aux assistants qui la retiennent de leurs poids et de la purge d’air chaud.

Quelques questions et remarques liées à cet événement :

Quelques définitions :

  • Incident et accident : Un incident n’engendre pas de dégâts humains et/ou matériel alors qu’un accident crée l’un ou l’autre ou les deux.
  • Risque et danger : Le risque se contrôle, se gère, peut s’anticiper, mais pas le danger.

Questions et remarques :

  • Les observations au vu de la vidéo ci dessus sont elles justes ? Il est toujours possible de n’avoir visuellement qu’une partie de la situation depuis un seul angle ? Et donc de louper une partie de la situation. La collecte d’infos est un élément important en analyse de ce genre d’incident...
  • Qu’est ce qui a provoqué ce début de feu ? Un problème matériel ? Maintenance ? Si oui cela nous rappelle qu’en parapente aussi il faut être très vigilant avec son matériel de vol (voile, sellette, secours, casque etc...). Le réviser périodiquement et le préparer avant décollage avec minutie. Sans oublier la visite prévol que l’on vous enseigne lors des stages.
  • Les occupants lèvent les jambes à l’horizontale. Avant l’impact, protégeant leurs jambes mais pas leur dos. Est ce un réflexe ou une manière de faire en montgolfière due à une vitesse d’arrivée au sol uniquement verticale? En parapente nous avons pour usage de rester debout et d’être bien dynamique en cas d’atterro un peu fort (de plus en plus rare avec les ailes actuelles et en situation normale…).
  • Les assistants en essayant d’empêcher la montgolfière de redécoller ne prennent ils pas un risque important (chute au sol depuis une hauteur plus ou moins grande)? En parapente un éventuel assistant au décollage doit être briefé par le responsable du vol (le pilote) afin de s’accorder sur les termes utilisés et la manière de faire. Consigne est généralement donnée de lâcher si les pieds quittent le sol et même avant.
    Certains pilotes considèrent ne pas avoir à voler si le décollage requiert une aide extérieure. Cela dépendant bien sûr de chacun, des sites de vol etc...
La fatalité a souvent bon dos...D’où l’importance de toujours chercher, à analyser et à tirer des enseignements pour de futurs vols. La « faute à pas de chance » est un comportement passif qui ne traite pas les problèmes mais au contraire les évacue. Il est indispensable de toujours se servir des expériences passées pour améliorer ses pratiques...et diminuer les pépins. Ce qui n’enlève rien au fait que les causes d’un accident sont très souvent multifactorielles donc issues de circonstances exceptionnelles…
Le partage (forum, blog, discussion, lecture etc.) d’expériences permet de progresser. Des éléments techniques, météorologiques, aerologique et de facteurs humains (apprentissages, comportemental et psychologique) sont très souvent à l’origine d’incidents et accidents.

Si vous avez des éléments (des infos précises : images ou témoignages directs) ou des remarques permettant d’enrichir ce début d’analyse n’hésitez pas à nous les communiquer.

Une vidéo de la coupe Icare

Flying Puy de Dôme vous recommande vivement la Coupe Icare, moment festif et famillial où l'on passe ses journées la tête en l'air !
Ci dessous des captures vidéos du concours de déguisement, demonstrations acrobatie aérienne en parapente, planeur etc...

Mots-clés: Parapente, Coupe Icare, Montgolfiere, Incident

Vous allez voler en parapente !
Vous ne regarderez plus le ciel comme avant !